HISTOIRE
Historique du Karaté-Do
Le travail en Karaté-Do
Timing et mental
Les positions
Les forces
Les blocages
Les attaques
Les déplacements
DÉPLACEMENTS ET ESQUIVES

Pour ne pas recevoir de coup, le plus simple est de ne pas être là quand il arrive. Cela veut dire qu'un déplacement quelconque peut devenir une esquive et vice-versa.

Ayumi ashi : Mettre un pied devant l'autre (marcher, avancer).
Hiki ashi : Mettre un pied derrière l'autre (reculer). On remarquera ici la concordance de Hiki ashi et Hikité signifiant tous deux l'idée de recul.
Tsugi ashi : L'un après l'autre, c'est le pied arrière qui chasse le pied avant. Cela correspond au pas chassé.
Yori ashi : Sursaut avant. C'est le pied avant qui entraîne le pied arrière
Mawarî ashi: Déplacement circulaire. C'est lorsqu'il y a un pivot sur un pied.

Pour les esquives, il suffit de se déplacer latéralement, de côté ou en arrière. On peut changer de garde, la conserver en pivotant sur son pied avant. Tout est permis, le but étant de sortir de l'axe l'attaque ou du moins ne pas être là lorsque le coup arrive.
Lors d'une esquive, il ne faut pas trop s'éloigner de l'adversaire, car la contre attaque serait alors trop difficile. Il faut aussi esquiver au dernier moment pour que l'attaquant ne change pas sa trajectoire lors de sa frappe.
Il faut qu'il pense vous toucher jusqu'au dernier moment.
Lorsqu'une esquive est bien faite, l'attaquant est déséquilibré.

Pour l'anecdote j'ai un jour, provoquer la luxation d'un coude d'un de mes élèves sans le toucher. Uniquement parce que l'esquive de rotation des hanches que j'ai effectuée, était faite au dernier moment que son cerveau n'a pas eu le temps de contracter les ligaments pour protéger son bras.
C'est ce qui se passe lorsque vous voulez frappé dans un ballon et que quelqu'un vous l'enlève au dernier moment.
Si votre cerveau croît qu'il est toujours là, il met en place des contractions ligamentaires et musculaires qui vous feront mal s'ils ne sont pas utilisés.
Pour vous expliquer ce phénomène, il faut savoir que le corps possède des extérocepteurs (les 5 sens), qui lui donnent donc des informations sur les éléments extérieurs et qu'il réagit en conséquence en choisissant des schémas moteurs correspondant. Et lors de l'exécution du schéma moteur (geste), un des éléments change, il y a rétroaction et l'adversaire donc change ou adapte le geste.
C'est pour cela que si vous esquivez trop tôt, il aura le temps de modifier sa trajectoire, mais si vous bluffez son cerveau, vous allez le désorganiser complètement.

Tous les déplacements doivent se faire en conservant ses hanches à la même hauteur du sol.
Il ne faut ni monter, ni descendre lors d'un déplacement. Il faut bouger avec les hanches en premier lieu.
Bien, je termine ici la partie théorique de mes explications sur les techniques du karaté-do.
Si vous avez des questions, n'hésitez pas à me contacter.
Maintenant je vous invite à consulter la partie explicative avec photos.


Karate-do