HISTOIRE
Historique du Karaté-Do
Le travail en Karaté-Do
Timing et mental
Les positions
Les forces
Les blocages
Les attaques
Les déplacements
HISTORIQUE DU KARATE-DO

De tout temps et dans tous les pays du monde, les hommes se sont toujours battus. En l'absence d'armes, que reste-t-il à l'homme pour se défendre sinon ses poings et ses pieds. Il est donc difficile de donner une origine exacte et datée du karaté-do. L'histoire se souvient toutefois d'un moine venu des Indes vers le 6ème siècle, nommé Boudhidama. Il enseignait la doctrine du Bouddhiste Zen et parallèlement à cela une méthode d'entraînement physique de force et d'endurance. Cet entraînement était destiné à faire acquérir des qualités nécessaires à la pratique de leur religion. Au fil du temps cette méthode devint un véritable Art Martial.

1. Au 17ème siècle, pendant l'oppression chinoise de l'île d'Okinawa, les armes firent totalement interdites par le seigneur SHIMAZU. Les méthodes de combat à mains nues prirent alors un essor considérable en fusionnant entre elles pour donner L'Okinawa-Té. Vers le début du 19ème siècle l'Oidnawa-Té ft enseigné officiellement comme une méthode d'éducation physique.

2. En 1916 à Kyoto et en 1922 à Tokyo, Maître Funakoshi Gihin (1868-1957) fit une démonstration de ce nouvel Art Martial. Maître Jîgoro Kano, inventeur du Judo, présent à la démonstration de Tokyo ft très enthousiasmé.

Le gouvernement japonais proposa alors à Maître Funakoshi de rester au Japon pour y enseigner son Art. Il ouvrit alors son premier Dojo en 1936 à Tokyo qu'il appela SHOTOKAN. Il décida aussi de couper le lien avec l'Okinwa-Té en appelant cet Art le KARATE-DO( KARA : Vide, Té : Mains, Do : voie). Par le préfixe DO, il voulait rappeler que la pratique du Karaté-do pouvait et devait être le chemin menant à l'épanouissement de l'individu, par une maîtrise du corps et de l'esprit, l'un ne devant jamais se séparer de l'autre.

3. C'est à son fils Yoshitaka, qui fut un Maître exceptionnel, que l'on doit les coups de pied les plus spectaculaires du Karaté-do. Et c'est dans cette période que les positions du shotokan se sont abaissées, Yoshitaka étant atteint de la tuberculose et sachant qu'il allait bientôt mourir, travailla de façon plus dure en abaissant les positions. Yoshitaka mourut en 1945 emporté par la tuberculose.

4. Fin 1949, Maître Masatoshi Nakayama, élève de Gichin Funakoshi créa la Japon-Karaté-Association. Dans les années 60, il envoya de part le monde ses instructeurs tels Shirai, Kazé, Kanazawa etc.. Dès lors le karaté-do était connu dans le monde entier.

Le premier championnat de Karaté-do eut lieu au Japon en juin 1957 (Championnat national du Japon).

En l'an 2000, 40 ans après, le karaté-do est pratiqué dans le monde entier (120 pays) et par plus de 35 Millions de personnes (rapport Wuko 1989).

5. Comme le voulait Maître Funakoshi, le karaté-do est devenu populaire dans le monde entier.



Karate-do